Actualités

Conduite accompagnée : conditions et déroulement

Actualités

Conduite accompagnée : conditions et déroulement

L’Apprentissage Anticipé de la Conduite ou conduite accompagnée est un dispositif mis en place pour préparer les jeunes à la conduite. Les jeunes peuvent conduire accompagnés de leurs parents à titre d’exemple. Ce dispositif permet ainsi d’acquérir de l’expérience. Comment cela fonctionne ? Faisons le tour du sujet avec permis-conduire.net !

C’est quoi la conduite accompagnée ?

La conduite accompagnée permet aux jeunes de conduire avec un proche accompagnateur avant l’obtention du permis de conduire. Ce dispositif aide à acquérir de l’expérience et de l’assurance avant de se présenter à l’examen du permis de conduire. La conduite accompagnée se décline en trois formules d’apprentissage :

  • Apprentissage anticipé de la conduite ou conduite accompagnée dès 15 ans ;
  • Conduite supervisée à partir de 18 ans ;
  • Conduite encadrée destinée aux élèves des établissements préparant aux métiers de la route.

La conduite accompagnée

La conduite accompagnée dès l’âge de 15 ans est également appelée Apprentissage Anticipé de la Conduite. Elle est accessible à partir de 15 ans.

Le candidat s’inscrit dans une auto-école dans un cursus conduite accompagnée. Il suit la formation initiale à la conduite en minimum 20 heures de cours de conduite. Suite à l’obtention du code et de l’attestation de fin de formation initiale, le candidat peut conduire avec un accompagnateur en dehors des cours de conduite avec un moniteur d’auto-école. Il doit rouler 3 000 kilomètres au minimum avec un accompagnateur.

La conduite supervisée

Il est possible de conduire avec un proche sans suivre un apprentissage anticipé de la conduite. L’âge minimum requis est alors de 17 ans. Il doit suivre une formation en conduite avec un enseignant pour obtenir l’autorisation de conduire avec un accompagnateur.

Quels sont les avantages de la conduite accompagnée ?

Le premier avantage de la conduite accompagnée est l’acquisition d’expérience avant le passage à l’examen de permis de conduire. Par ailleurs, ce dispositif permet aux jeunes d’intégrer les bons gestes sur la route et de maîtriser les différentes manœuvres. Voici les autres avantages :

  • Gagner en confiance et passer l’examen de permis après conduite accompagnée avec plus d’assurance, puis en tant que futur conducteur ;
  • Le taux de réussite à l’épreuve du permis après conduite accompagnée est plus élevé ;
  • La période probatoire est réduite : les jeunes conducteurs qui ont bénéficié d’une conduite accompagnée seront crédités de leurs 12 points à l’issue de 2 ans sans infraction, contre 3 ans pour ceux qui ont passé le permis selon la filière traditionnelle ;
  • La permission de passer l’épreuve pratique à 17 ans, l’âge pour passer le permis de conduire après la conduite accompagnée ;
  • Le tarif de la conduite accompagnée est plus avantageux que le cursus traditionnel ;
  • L’obtention d’un tarif préférentiel sur l’assurance « jeune conducteur ».

Comment faire de la conduite accompagnée ?

Pour s’inscrire à une conduite accompagnée, le jeune doit avoir 15 ans minimum. Il passe une évaluation préalable avant de signer un contrat de formation avec une auto-école. Cette dernière doit détenir un agrément préfectoral spécifique. Pour accéder à la formation, il est nécessaire de :

  • Réussir le Code de la route ;
  • Avoir suivi une formation pratique avec un moniteur de l’école de conduite (20 heures minimum) ;
  • Possession de l’attestation de fin de formation.

L’attestation de fin de formation est remise suite à la réussite de l’épreuve de code et quand le niveau de conduite est jugé suffisant. Une fois l’attestation de fin de formation en main, l’apprenti conducteur doit assister à un rendez-vous préalable et deux rendez-vous pédagogiques obligatoires. Les rendez-vous sont fixés dès la date de délivrance de l’attestation de fin de formation initiale.

  • Le rendez-vous préalable se fait en présence de l’enseignant et du futur accompagnateur ;
  • Le 1er rendez-vous pédagogique a lieu entre 4 et 6 mois après la délivrance de l’attestation de fin de formation initiale ;
  • Le 2e rendez-vous pédagogique a lieu après que l’apprenti conducteur ait parcouru les 3 000 km exigés.

Comment se déroule le rendez-vous pédagogique ?

Le rendez-vous pédagogique se compose en deux phases :

  • Une heure de conduite ;
  • Un échange en salle.

La conduite permet au formateur d’évaluer le profil de l’apprenti conducteur (comportement et progression).

L’échange en salle est consacré à parler de l’expérience acquise et de divers sujets tels que :

  • L’alcool au volant ;
  • La vitesse ;
  • La fatigue au volant ;
  • Etc.

Au deuxième rendez-vous pédagogique, le formateur réalise une évaluation pour confirmer si l’élève est apte à se présenter à l’épreuve pratique du permis de conduire ou non.

Avec qui peut-on conduire en conduite accompagnée ?

L’accompagnateur doit répondre à certaines conditions :

  • Être titulaire du permis B depuis au moins 5 ans, et ce, sans interruption ;
  • Avoir l’accord de son assureur ;
  • Être mentionné dans le contrat signé par l’apprenti conducteur avec l’école de conduite ;
  • Ne pas faire l’objet d’une condamnation pour certains délits (homicides et blessures involontaires, délit de fuite, conduite sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants…).

L’accompagnateur doit participer à l’évaluation de la dernière étape de la formation initiale de l’apprenti conducteur. Ce dernier peut avoir plusieurs accompagnateurs, des membres de la famille ou des personnes extérieures. L’accompagnateur doit faire preuve de patience et être pédagogue.

Quelles sont les règles en conduite accompagnée ?

En conduite accompagnée, la vitesse est limitée :

  • Ne pas dépasser les 110 km/h sur l’autoroute ;
  • Ne pas dépasser les 100 km/h sur les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein ;
  • Ne pas dépasser les 80 km/h sur les autres routes ;
  • Ne pas dépasser les 50 km/h en agglomération.

Par ailleurs, l’apprenti conducteur doit toujours se munir des documents suivants en conduite accompagnée :

  • Le formulaire de demande de permis de conduire ou sa photocopie ;
  • Le livret d’apprentissage ;
  • Le document d’extension de garantie de l’assurance.

Attention : l’apprenti conducteur ne peut pas conduire en dehors des frontières nationales.

Le prix de la conduite accompagnée

L’un des avantages de la conduite accompagnée est le prix réduit. En effet, pour le parcours standard, il est nécessaire de suivre 35 heures de conduite en auto-école pour pouvoir se présenter à l’épreuve de permis. En conduite accompagnée, il faut au moins 20 heures de pratique en auto-école.

Le prix moyen tourne autour de 1 300 €, mais il varie en fonction de la région. Le tarif peut atteindre les 2 000 € dans la capitale. La conduite accompagnée permet également de réaliser des économies sur l’assurance auto. En effet, les assureurs proposent une réduction aux jeunes conducteurs ayant suivi une conduite accompagnée.

Comment circuler en toute sécurité en conduite accompagnée ?

L’apprenti ne peut pas conduire sans la présence de son accompagnateur. Il doit respecter l’ensemble des règles du Code de la route. L’accompagnateur et le jeune conducteur seront sanctionnés en cas de circulation sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants.

La conduite accompagnée peut être effectuée avec une voiture appartenant à la catégorie B. Il s’agit de tous véhicules, dont le PTAC ou Poids Total Autorisé en Charge est inférieur ou égal à 3,5 tonnes et comportant 9 places assises au maximum.

Il est également possible de conduire une voiture avec une boîte de vitesse automatique. Le logo de la conduite accompagnée doit être apposé à l’arrière de la voiture. Conduire une voiture de sport en conduite accompagnée est permis, mais l’assureur du véhicule peut refuser de couvrir le jeune conducteur.

La conduite accompagnée peut être réalisée sur des parcours variés :

  • Sur autoroute ;
  • Sur route ;
  • Sur route de montagne ;
  • En agglomération.